Déserts, steppes et océans, la construction sociale du vide

Depuis l’automne 2019, l’équipe « Écrire l’histoire du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP) », qui réunit une quinzaine de chercheurs en histoire, histoire de l’art, géographie, sociologie, littérature et anthropologie, organise un séminaire « Pour une histoire transnationale et comparée des installations et des essais nucléaires » (MSH du Pacifique-CRESAT-INALCO).

Le séminaire prend en compte les circulations et les transferts d’expériences autour des essais, qu’il s’agisse des décideurs, des militants ou de l’ensemble des populations concernées par un régime de nucléarité qu’on peut définir comme la conscience de prendre part à la vie de sites et d’installations nucléaires.
L’audience de ce séminaire, les contacts noués avec les intervenants et auditeurs français et étrangers, le souhait de communiquer les fruits de nos recherches sur le CEP mais aussi de les confronter à des situations comparables ou imbriquées, nous conduisent à organiser un colloque international consacré aux sites d’essais nucléaires dans le monde, envisagés sous l’angle du territoire, du politique et de l’environnement.
Le colloque se propose d’interroger le choix des sites, la construction et le fonctionnement des installations, leurs acteurs et les relations qui se nouent entre eux, les héritages enfin, de lieux perçus comme marginaux, aux déserts, steppes, et océans, mais qui occupent une place centrale dans la mémoire des sociétés humaines, tout en demeurant très peu documentés.

Le colloque se tiendra du 19 au 21 janvier 2022 à Paris. Les propositions de communication (une page avec une courte biographie) doivent être envoyées avant le 1er juin 2021.