Le CRESAT et la MSH-P ont le plaisir de vous inviter à la quatrième séance du cycle de séminaires 2020-2021

« Pour une histoire transnationale et comparée des installations et des essais nucléaires »,

en visioconférence, le jeudi 18 Février 2021 de 18 à 20h.

« THE SWEDISH PLANS TO ACQUIRE NUCLEAR WEAPONS DURING THE COLD WAR »,

Thomas JONTER, professeur de relations internationales, Stockholm University.

Résumé

Sweden is an interesting case in the international history of the NPT. Starting off as a nuclear aspirant in the 1950’s, Sweden eventually changed its course, abandoned the nuclear option and rose to become one of the most recognized players in the international game of disarmament. After the signing of the NPT in 1968 and the ratification of it in 1970, Sweden became an engaged voice in the disarmament and non-proliferation negotiations all through the cold war period. This presentation recounts, in broad terms, the history of nuclear weapons plans in Sweden during the period 1945–1968. By the end of this period, Sweden had in place a nuclear program capable of producing nuclear weapons within a few years. But for a combination of reasons — among them a rising public opposition to nuclear weapons, a tension between civilian nuclear power goals and the goal of maintaining freedom of action with respect to nuclear weapons, the US policy to discourage the Swedes from building the bomb, and a strengthening of international non-proliferation norms.

 

Thomas Jonter

Thomas Jonter is Professor of International Relations at Stockholm University. His research focuses on disarmament and nuclear non-proliferation. He has been visiting scholar Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), Stanford University, and Cornell University. Professor Jonter is also chair of Swedish Pugwash and served as advisor to the Swedish delegation to the 2015 Review Conference to the Treaty on the Non-proliferation of Nuclear Weapons, at the United Nations in New York. He is also member of the Swedish International Law and Disarmament Delegation. In his book The Key to Nuclear Restraint (Palgrave Macmillan, 2016), the Swedish Nuclear Weapons plans during the Cold War are analyzed based on a rich primary source material.

Thomas Jonter est professeur de Relations internationales à l’Université de Stockholm. Ses recherches portent sur le désarmement et la non-prolifération nucléaire. Il a été chercheur invité à l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), à l’Université de Stanford et à l’Université de Cornwell. Le professeur Jonter est également président du Pugwash suédois et a été conseiller auprès de la délégation suédoise à la Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de 2015, aux Nations Unies à New York. Il est également membre de la délégation suédoise pour le droit international et le désarmement. Dans son livre The Key to Nuclear Restraint (Palgrave Macmillan, 2016), les projets d’armement nucléaire suédois pendant la Guerre Froide sont analysés à partir de sources riches et nombreuses.

Le séminaire aura lieu en visioconférence. Pour y assister, il suffit de vous connecter sur la plate-forme de l’Université de Haute-Alsace en suivant le lien suivant :

https://uha.webex.com/uha/j.php?MTID=md94575edcacd1657d8af2beca5982ec2

Numéro de la réunion : 181 845 9682

Mot de passe : nucleaire-032021

 

Plus de moyens pour rejoindre la conférence :

  • Rejoindre par système vidéo

Composer : 1818459682@uha.webex.com

Vous pouvez également composer 62.109.219.4 et saisir votre numéro de votre réunion.

  • Rejoindre par téléphone

+33-1851-48835 France Toll

+44-20-7660-8149 United Kingdom Toll

Code d’accès : 181 845 9682

Programme de l'année

19 novembre 2020, Maxime Launay, doctorant en histoire contemporaine, Sorbonne Université
La fabrique de la culture nucléaire française : 1978-1985, le temps du consensus

17 décembre 2020, Lucie Genay, maître de conférences en civilisation américaine, Université de Limoges
Pantex 1989-2000 : les défis de la cohabitation avec une usine d’armes nucléaires au Texas à la fin de la Guerre froide

21 janvier 2021, Becky Alexis-Martin, Lecturer en géographie humaine, Manchester Metropolitan University
« L’héritage des essais nucléaires anglais dans le Pacifique »

18 février 2021, Thomas Jonter, professeur de relations internationals, Stockholm University
The Swedish Plans to Acquire Nuclear Weapons During the Cold War 

18 mars 2021, Rens van Munster, Chercheur senior en relations internationals, Danish Institute for International Studies
The Marshall Islands and the American Trials

15 avril 2021, Austin Cooper, doctorant en histoire et sociologie des sciences, University of Pennsylvania
La mesure des essais nucléaires français au Sahara : diplomatie, coopérations, et tensions transnationales

20 mai 2021, Nicolas Badalassi, maître de conférences en histoire contemporaine, Sciences-Po Aix-en-Provence
La France face à ses partenaires européens : la question de la dissuasion nucléaire et des essais dans le Pacifique, années 1960-1970

17 juin 2021, Marie Ghis Malfilatre, maîtresse de conférences en sociologie, Université de Bretagne Occidentale
Faire la paix avec le passé ? Politiques de réparation des maladies radio-induites dans l’Amérique de l’après guerre froide