Bourse "Jeunes chercheurs, jeunes chercheuses" de la MSH-P 2019-2020

La MSH-P a souhaité donner à de jeunes chercheurs français ou étrangers de moins de 35 ans effectuant leur thèse, diplôme ou post-doctorat l’opportunité d’un séjour en Polynésie française pour réaliser une étude en Sciences Humaines et Sociales via l'octroi d'une bourse de 5000€ permettant de couvrir les frais de transport et d'hébergement.

L'appel à candidature d'octobre 2019 a donné lieu à la sélection par le Conseil Scientifique de la MSH-P des 4 lauréats pour cette première édition de la bourse.

 

  • Terava CASEY, University of Hawaï (USA)  : "Histoire des migrations Ma'ohi", étudier les migrations des habitants des Tuamotu vers Tahiti.

 

  • Marianna CAVALLO, UMR 6308 Amure (France) : "La résilience du secteur ostréicole en Polynésie française en période de changement climatique, leçons tirées du passé et nouvelles stratégies pour l'avenir", étudier les apports de la perliculture à la société et comprendre comment ces apports peuvent-être impactés par le changement climatique.

 

  • François CHASSAGNE, Emory University (USA) : "Etude ethnobotanique exploratoire de plantes médicinales utilisées dans la médecine traditionnelle polynésienne contre les troubles gastro-intestinaux : perception d’usage et connaissance empirique", comprendre la représentation polynésienne des maladies gastro-intestinales et la perception culturelle des remèdes traditionnels utilisés.

 

  • Hilary SYMES, FAIMER/ECFMG (USA) : "Médecins en Polynésie française : une étude de cas sur les mains d'oeuvres", étudier la situation des médecins en Polynésie et leur adaptation à une culture différente de celle dans laquelle ils ont étudié.

 

Ces études à l'origine prévues sur l'année 2020 ont été repoussées en raison de la crise sanitaire Covid-19, les travaux vont donc s'échelonner de fin 2020 à 2021.

La MSH-P a accueilli la première chercheuse, Marianna CAVALLO, dont la mission en Polynésie française est prévue du 19 septembre au 30 octobre 2020 à Tahiti, Ahe et Mangareva.